Solvay - Site de Saint-Fons Chimie (Rhône)

Licenciement abusif : Solvay condamné

Brève
20/12/2015

            Un travailleur du site Solvay de Saint-Fons Chimie avait été licencié pour faute lourde à partir de mensonges de la direction qui l'accusait sans preuves d'actes de sabotage. Comme dans bien des entreprises, il s'agissait de mettre au pas les travailleurs en faisant un exemple, en montrant qu'un licenciement peut tomber quand le patron le décide.

            Ce salarié vient de gagner son procès aux Prud'hommes, le jugement a reconnu que le licenciement n'était pas justifié. Une claque pour la direction, car ses méthodes de voyou sont ainsi clairement condamnées.

            Pour autant, même lorsque la justice décide qu'un licenciement est abusif, rien n'oblige le patron à réintégrer le travailleur. Alors qu'il subit depuis près de deux ans l'injustice d'être privé de salaire, ce serait pourtant la moindre des choses.

Les dernières brèves