Le Dauphiné Libéré :  Entretien avec les têtes de liste savoyardes engagées dans les régionales

Article de presse
02/12/2015

Catherine Brun (Lutte ouvrière) est sur la liste conduite par Chantal Gomez.

Catherine Brun (extr. gauche)

Les attentats de Paris vont-ils avoir, selon vous, une répercussion sur le scrutin ?

«Nous verrons au soir du 1er tour. Mais le déferlement d’idées réactionnaires et de patriotisme exacerbé proférées par tous les partis, tire toute la société en arrière. Le gouvernement profite de l’émotion légitime ressentie par toute la population devant l’horreur des attentats terroristes pour tenter de l’embrigader, au nom de l’union nationale, derrière sa politique de va-t-en-guerre au Moyen-Orient, politique qui ne s’attaquera pas au terrorisme mais le nourrira encore un peu plus. Cette escroquerie de l’unité nationale est une façon d’attacher les travailleurs au char de leurs exploiteurs. L’état d’urgence, voté et légitimé par tous les grands partis, stigmatise les musulmans, les migrants, renforce les racistes et ne sert qu’à faire taire ceux qui s’opposent à la politique du gouvernement.»

Quelles sont vos priorités pour la Région ?

«Contre le chômage, interdire les licenciements et imposer la répartition du travail entre tous, sans diminuer les salaires. Instaurer le contrôle des comptes des grandes entreprises. Refuser les subventions versées aux grands groupes capitalistes qui ne créent pas un seul emploi mais engraissent leurs actionnaires. Il ne suffira pas de voter pour imposer ces mesures. Seules des luttes massives et conscientes des travailleurs pourront le faire. Les travailleurs peuvent montrer, en votant pour la liste Lutte ouvrière, qu’ils ne se résignent pas et qu’ils fassent entendre leurs intérêts de classe.»

© Le Dauphiné Libéré (02/12/2015) - Droits de reproduction et de diffusion réservés