Le Dauphiné Libéré :  Ils veulent faire entendre le camp des travailleurs

Article de presse
12/11/2015

Valence - Les listes de Drôme et d’Ardèche de Lutte Ouvrière ont été présentées mardi.

     Les enfants d'Arlette ont la pêche. Et tout comme elle, ils continuent d’espérer que le peuple se lève et que la voix des travailleurs se fasse entendre. Pour les Régionales en tout cas, c’est ce que défend Chantal Gomez, tête de la liste Lutte Ouvrière qui était de passage mardi soir dans la Drôme.

     À Valence, elle en a profité pour rappeler le credo de son parti et dévoiler les noms des listes de nos deux départements.

     Entourée d‘Adèle Kopff (pour la Drôme) et de Muriel Vander Donckt (pour l’Ardèche), mais également de quelques-uns de leurs colistiers, elle devait dans la foulée animer une réunion publique. « Tous les candidats ont des projets pour la Région mais le soir du premier tour, ils vont tous commenter les résultats et nous, on s’attend à ce que le PS prenne une gifle. Les travailleurs sont dégoûtés par la politique du gouvernement qui est au service des plus riches comme l’était Sarkozy ! »

     Car pour elle, pas de doute : PS, Les Républicains, FN, c’est bonnet blanc et blanc bonnet. Et pas loin derrière elle range les listes bien plus à gauche... qui ne servent qu’à “ramener des voix à Queyranne”.

     « Nous, nous voulons défendre un programme de revendications et nous adresser à ceux qui en ont ras-le-bol des plans de licenciements, de la précarité et des attaques contre les travailleurs ! » Une des premières choses que Lutte Ouvrière revendique c’est l’arrêt des licenciements et l’embauche des intérimaires et des CDD ainsi que la hausse des minimas sociaux indexés à la hausse des prix. « Les grands groupes ont les reins assez solides pour supporter l’arrêt des licenciements ! » Des groupes que LO souhaite “mettre sous contrôle”... Tout comme elle souhaite abolir le secret bancaire. C’est pas gagné...

     Et en parlant de gagner, elle y croit vraiment Chantal Gomez ? « On croit à notre programme politique et on pense que ça va péter ! Quand vous entendez Queyranne et Wauquiez parler d’emploi, c’est quoi leur solution ? C’est encore aider les entreprises mais on voit bien que ça ne fait que créer des licenciements ! » Du côté du FN ce n’est pas mieux selon Chantal Gomez : « Il fera la même chose, arroser les grandes entreprises. » Un FN qui a acquis sa force « grâce aux gouvernments successifs » appuie-t-elle, « alors que c’est fondamentalement la même politique... Nous, on défend l’idée de lutte des classes que personne ne défend ! » Et c’est bien pour cela que leur liste s’appelle ”Défendre le camp des travailleurs”...

     « On croit à notre programme politique et on pense que ça va péter ! »

Mireille ROSSI

© Le Dauphiné Libéré – Editions Drôme et Ardèche (12/11/2015) - Droits de reproduction et de diffusion réservés