La santé

Un droit en danger

Brève
27/11/2023

Dans le Puy-de-Dôme, 3,5 % des habitants vivent dans un désert médical, c’est-à-dire doivent faire plus de 30 mn de route pour trouver un médecin. Mais c’est près de 16 % de la population qui a d’importantes difficultés pour obtenir un RDV, d’autant plus que 58 % des généralistes refusent de prendre un nouveau patient. Tels sont les résultats de la nouvelle enquête menée par l’association UFC Que Choisir sur l’accès aux soins, qui s’aggravent toujours plus dans le Puy-de-Dôme comme dans le reste du pays.

Côté soins des yeux, c’est 25,3 % des Puydomois qui vivent dans un désert médical. Et comme la plupart des ophtalmologues pratiquent le dépassement d’honoraires, c’est 54 % de la population qui y renoncent. Pour les pédiatres, ce sont 21,4 % des enfants qui n’ont pas de médecins, totalement absent du côté d’Ambert, de Thiers et dans les Combrailles. Quant aux gynécologues, ce sont 47,4 % des femmes qui n’en ont pas.

La difficulté grandissante de se soigner est liée au manque de médecins mais aussi aux coûts des soins.

Même dans un pays riche, cette société capitaliste est incapable d’assurer l’accès aux soins à l’ensemble de ses membres.

Les dernières brèves