Législatives Thionville-Ouest  :  Annick Jolivet dans le camp LO

Article de presse
20/05/2022

Fidèle depuis plus de cinquante ans aux idées communistes révolutionnaires, portées par Nathalie Arthaud, Annick Jolivet sera la candidate Lutte ouvrière -« Le camp des travailleurs » dans la 8e circonscription de Moselle.

Enseignante retraitée, longtemps en poste au collège de Vitry-sur-Orne, Annick Jolivet se présente à l’élection législative dans la 8e circonscription avec son suppléant Jonathan Volz, travailleur social à Thionville.

Pas de promesses électorales pour ces militants, mais un programme de lutte des travailleurs. « Nous ne pouvons que constater la multiplication des crises du capitalisme, l’envolée des prix, l’augmentation de la précarité […] sans parler des mauvais coups annoncés, comme sur la réforme des retraites. Le système politique gestionnaire du capitalisme est dans une impasse, dans la mesure où l’on refuse de prendre sur les profits », souligne la candidate.

« Question de survie »

« Le communisme révolutionnaire n’est pas une idée nouvelle », sourient les militants, mais « c’est, aujourd’hui, une question de survie pour la classe ouvrière qui doit retrouver confiance dans sa propre force et sa capacité de mobilisation ».

Contre le chômage et la précarité, les objectifs de leur combat seront de ramener l’argent public vers les services publics, d’imposer l’interdiction des licenciements et la répartition du travail entre tous, d’augmenter et d’indexer les salaires et pensions sur la hausse des prix. « L’insécurité permanente, c’est l’insécurité sociale des travailleurs », insistent encore Annick Jolivet et Jonathan Volz.

« La désillusion élection après élection a aussi fait le terreau des idées nauséabondes d’extrême droite qui affaiblissent le mouvement ouvrier. »

Annick Jolivet, candidate Lutte ouvrière, et son suppléant, Jonathan Voltz, pour les élections législatives des 12 et 19 juin, dans la circonscription d’Hayange-Moyeuvre. Photo DR par L. bo.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Le Républicain lorrain

Lire l'article en ligne