SNCF – Hauts de France

La sobriété pour les transports ?

Brève
27/09/2022

Dans les Hauts-de-France, c'est toujours la galère pour les usagers des TER. Trains supprimés, retards...

Les raisons invoquées ne manquent pas : des problèmes sur la voie, des pannes de machines, des wagons défectueux, etc. Et tout cela ne date pas d'hier.

Le tout nouveau patron des TER des Hauts-de-France, interrogé sur d'éventuelles suppressions de trains a répondu que bien que les suppressions de trains soient annoncées la veille à 17h, c'était inacceptable. Puis il a affirmé « Est-ce qu'il ne vaudrait pas mieux bâtir une trame horaire optimisée plus robuste avec des sas de respirations qui permettent d'absorber les aléas ? Cette trame pourrait aussi gagner en lisibilité et on risquerait moins les annulations. »

Ce qui veut dire en langage courant supprimer des trains mais sans le dire !

Ce directeur a-t-il été recruté par concours sur la base du meilleur maniement de la langue de bois ?

C'est sûrement la compétence la plus utile pour faire face à des années de sous investissement et de réduction des effectifs alors que l’État cherche à faire des économies dans tous les services publics.

Face à l'aggravation de la crise, il faudra la mobilisation des travailleurs et de la population pour imposer que l’État renonce à arroser le patronat et consacre l'argent aux services publics dont les transports.

Les dernières brèves