Migrants et réfugiés

Liberté de circulation et d’installation

Brève
28/09/2022

Mercredi 28 septembre un rassemblement avait lieu à Calais, pour rendre un hommage aux 52 réfugiés qui, en un an, pour avoir tenté de gagner la Grande-Bretagne, sont décédés sur la frontière, afin qu’ils ne soient pas que des morts anonymes dans des statistiques.

C’était aussi une étape de la marche européenne « Rigths ! no deaths ! » (Des droits ! pas des morts !) qui, partie d’Espagne pour Bruxelles, organise une protestation contre les politiques meurtrières de l’Union européenne sur les frontières.

Si les réfugiés quittent leur pays, c’est pour fuir la misère, la dictature et la guerre, et en cette période de crise au niveau planétaire, ces fléaux ne font que s’aggraver. Les classes dirigeantes, les capitalistes et les politiciens à leur service qui dominent l’économie refusent toute solution d’accueil humaine des réfugiés et migrants. Alors que c’est la course au profit des capitalistes occidentaux qui est la première responsable des guerres et de la misère dans ces pays. Alors, si on veut en éradiquer la cause, c’est le capitalisme même qu’il faudra abattre.

Les dernières brèves