Sevran (93)

Avis de grand frais

Brève
11/01/2024

Mardi 9 janvier, environ 25 travailleurs du collège Évariste Galois de Sevran (Seine-Saint-Denis) ont exercé leur droit de retrait. En effet, malgré la relance du chauffage la veille, il faisait tout juste 14 degrés dans les classes, la température descendant parfois à 12. Des parents d'élèves sont d'ailleurs venus constater les conditions d'accueil déplorables et le refus catégorique de la direction de fermer l'établissement, préférant envoyer les élèves dans la cour alors qu'il y faisait -2 degrés !

Une situation similaire s'est produite également au collège Gabriel Péri d'Aubervilliers.

Les salariés de ces établissements l'ont fait savoir nettement : s'il n'y a pas de conditions de travail dignes pour tout le monde, élèves comme personnel... ça va chauffer !

Bobigny (93)

Malgré les procès, les bavures continuent

Brève
10/01/2024

Le procès des trois policiers d'Aulnay responsables des blessures de Théo lors de son interpellation en février 2017 s'est ouvert. Suite aux coups de matraques, il avait été constaté une performation anale entraînant une mutilation permanente. Les policiers sont décrits comme exemplaires et l'un d'entre eux "a présenté sa profonde compassion envers M Luhaka" (la victime). 

Reste que malgré les procès, les bavures policières ne cessent pas, couvertes par leur hiérarchie. Pour une qui se termine en procès, combien "d'interpellations musclées" ignorées, et combien de contrôles au faciès, de harcèlement quotidien qui sèment la haine dans les cités ?

La police est au service d'un ordre injuste, qui maintient les banlieues populaires dans la misère et la pauvreté. Et elle le fait respecter, de façon tout aussi injuste et arbitraire. 

Villemomble (93)

Des souris et des mômes

Brève
10/01/2024

(Photo Le Parisien)

« Il y a des souris et donc de l’urine et des déjections dans toutes les classes ! Contactez la mairie. » Tel est l’affichage collé dans l’école maternelle Antoine-de-Saint-Exupéry de cette commune du 93. Les enseignants et les parents d'élèves dénoncent cette situation qui existe depuis la rentrée de septmebre et s'est évidemment aggravée durant les vacances de Noël.

Dans ce département pauvre, les écoles et les services publics sont délaissés, pas de dépense pour la population : on est gouvernés... par des rats !

Communaux de La Courneuve (93)

Ras le bol de la précarité

Brève
09/01/2024

Lundi 8 janvier, une cinquantaine d'agents municipaux ont débarqué en Mairie pour crier leur ras-le-bol. La Mairie gère le manque de personnel à coup de vacations  : 2h par-ci, par-là. Ou au contraire, un temps infini. Pas d'indemnité transport, ni de maladie. Elle les jette à la première occasion. Un collègue contractuel gardien s'est fait licencier au bout de 6 ans de travail. Le travail de tous et toutes se détériore. Celles qui nettoient doivent faire un tiers de travail en plus, les gardiens font les travaux techniques assurés auparavant par des "hommes de cour". Quant aux Atsem, qui aident l'institutrice, on leur demande d'être aussi puéricultrices, surveillantes etc.

Les agents ont exprimé leur colère. C'est le meilleur moyen de faire avancer leurs revendications.

Métro Montparnasse (Paris 15e)

Fausse joie

Brève
07/01/2024

Les voyageurs arrivant de la gare l'ont constaté : les portiques de contrôle du métro Montparnasse ont disparu. Qu'ils ne se réjouissent pas trop vite, le métro ne devient pas gratuit, ni pour les JO, ni pour le reste de l'année. La RATP veut remplacer les tourniquets si peu pratiques quand on a des valises (et que les fraudeurs, eux, enjambent sans problème) par des portes transparentes. 

En attendant, les voyageurs sont invités à badger eux-mêmes leurs tickets... quitte à prendre une amende plus tard s'ils ne les ont pas vus.