Renault-Flins (Yvelines)

Le Swing du Toit qui Fuit

Brève
01/07/2009

(Chantons sous la pluie)

A la suite des violents orages, dans l'atelier Tôlerie inondé la semaine dernière, les robots, solidaires des ouvriers, tombèrent en panne.

La pluie fait des claquettes

sur les robots le lundi

Parfois tous ils s'arrêtent

C'est la panne en Tôlerie

Sur le sol tout en flaques

je l'admire, je m' repose

les robots font la claque :

grand merci pour la pause !

Transports en commun

ça ne ralentit pas à la hausse !

Brève
01/07/2009

Les transports parisiens augmentent de 2% en moyenne. Les pass-Navigo, utilisés largement par tous les travailleurs de la région pour aller et revenir de leur travail, augmentent quant à eux de 2,72%.

C'est beaucoup. Les 3,4 millions de Smicards, eux, n'auront droit qu'à 1,3% de ce que le gouvernement ose intituler « revalorisation ».

Laon - Aisne

Bravo aux grévistes de TNT

Brève
29/06/2009

La semaine dernière, la trentaine de travailleurs de TNT (anciens salariés de MS Mode) en grève pour protester contre leurs licenciements, ont arrêté leur mouvement après 18 jours de grève.

Ils ont obtenu 15 000 euros en plus des indemnités légales et plusieurs autres avancées.

Cela reste loin de ce qu'il faudrait pour faire face aux difficultés liées à la perte de leur emploi et c'est loin de ce qu'un grand groupe international comme TNT aurait pu donner.

Mais il faut saluer le courage et la détermination des grévistes qui, à une trentaine seulement, ont su se faire respecter et montrer leur dignité.

Renault-Flins (Yvelines)

Estrosi à Renault Flins

Brève
27/06/2009

Pour fêter sa nomination, le nouveau ministre de l'Industrie s'est rendu à l'usine Renault de Flins. Il a félicité la direction pour ses projets de voiture électrique, et s'est réjoui : « Flins est l'exemple même d'un partenariat remarquable pour la croissance verte et les écotechnologies.

Les "partenaires" qui fabriquent les voitures, les 3700 ouvriers de l'usine, sont sans doute moins euphoriques de se voir imposer des horaires de fous, des samedis obligatoires comme aux Presses, des cadences épuisantes... après 45 journées non travaillées et peut-être du chômage à la rentrée.

Quant aux centaines d'intérimaires mis en fin de contrat, ils doivent être verts... de rage.

Ile-de-France

Grève des agents de sécurité dans les gares

Brève
20/06/2009

Dans les gares de Lyon, Bercy, Magenta et Austerlitz, mais aussi à Marseille, les agents de sécurité de la société Inter Sécurité Service (I2S) sont en grève. Ils sont près de 600 à réclamer que leur salaire soit payé. Mais la direction d'I2S qui vient de les racheter à la société Defender ne propose pour l'instant qu'un accompte de 500 euros. Les grévistes se sont rendus à la gare de Lyon aux côtés des salariés sans-papiers du groupe de sécurité Vigimark pour interpeller la SNCF. Celle-ci se défausse en disant qu'il s'agit d'un "problème interne". C'est pourtant bien la SNCF qui choisit ses prestataires et qui fait jouer la concurrence entre eux pour faire baisser les coûts sans se préoccuper des conséquences sur les salariés de ces entreprises qui travaillent pour elle.