RATP dépôt de bus Les Lilas (93) :  Flambée du gaz

Echo d'entreprise
28/12/2023

Dimanche 17 décembre, sept bus au gaz ont brûlé au dépôt d’Aubervilliers après un départ de feu sur un véhicule.

Vu les politiques d’économies de la Ratp à la maintenance et des constructeurs sur la conception et la construction, il n’y a pas de quoi s’étonner.

Flambants neufs

La Ratp considère qu’il n’y a pas de raisons d’incriminer les bus au gaz car il n’y aurait pas plus d’incidents qu’avec les autres.

Nous ce qu’on veut, c’est qu’il n’y ait plus d’incidents du tout

Dassault Argenteuil (95) :  C’est pas si loin

Echo d'entreprise
22/12/2023

A Martignas, la D. G. annonce les conditions des heures supplémentaires qu’elle voudrait imposer. Majorées ou pas, les gagnants de ce travail supplémentaire sont pourtant les actionnaires.

C’est un salaire qui permette de vivre, sans heure supplémentaire, qu’il nous faut imposer.

Le compte n'y est pas

Même majorées, les heures supplémentaires n’en continuent pas moins à enrichir les actionnaires, alors que dire de celles qui ne sont pas majorées ?

Qu’il faut qu’on les fasse majorer, bien sûr !

Stellantis Poissy (78) :  Au voleur !

Echo d'entreprise
22/12/2023

L’augmentation générale des salaires sera de 3,6 %. C’est bien en-dessous de l’inflation qui rogne nos salaires. Mais c’est surtout sans rapport avec les sommes astronomiques et toujours plus importantes que les gros actionnaires de Stellantis empochent.

Les comptes restent à régler.

La Poste Services financiers (Paris) :  Y'a plus de saisons

Echo d'entreprise
22/12/2023

Sur intranet, il y a régulièrement des infos sur les prix ou trophées que reçoit La Poste. Les derniers en date seraient dans la catégorie "mieux vivre au travail" et "trophée de l'entreprise inclusive".

Ça se confirme, La Poste n'a toujours pas compris le concept de poisson d'Avril, qui ne peut se faire que le 1er avril.

ADP Paris Aéroport (Roissy 95) :  Sobriété mon œil

Echo d'entreprise
19/12/2023

La direction d’ADP nous bassine avec la sobriété, mais la journée du conseil d’administration d’ADP se déroulera en avril… en Inde. Les panneaux publicitaires déroulants sont éclairés H24. Et tout est fait pour pousser à consommer dans les boutiques.

Alors, qu’elle arrête de nous polluer la tête.

Tri sacrément sélectif

Chez GSF, Atalian, etc. on change les sacs poubelles dans les terminaux, les jaunes à la place des jaunes, les blancs à la place des blancs. Et puis, hop… tout est mélangé dans le chariot !

ADP pratique le tri sélectif : la rapidité et le tape-à-l'oeil avant la planète.

RATP réseau ferré (Paris) :  Pas de panique

Echo d'entreprise
19/12/2023

La panne électrique du 7 décembre qui a bloqué les RER A, B et D n’est pas passée inaperçue. Cinq heures d’interruption du trafic, une paille !

Ça n’empêche pas que Pécresse, Castex et compagnie continuent à dire que tout sera prêt pour les JO.

Finances publiques (Paris) :  ça chauffe à Londres

Echo d'entreprise
09/12/2023

Raccord, pas d’accord

Le raccordement avec le chauffage urbain de la CPCU se faisait ce week-end. Évidemment, ça demande un peu plus que deux jours. Vendredi et lundi nous n’avons pas eu de chauffage central. Se geler deux jours, c’était pourtant évitable. Une solution simple – comme le changement n’a pas pu se faire l’été – c’était de nous donner congé.

Mais la direction a tout juste été capable de nous proposer… le télétravail !

Alerte à Londres : ça caille

Si vendredi ça allait encore, hier c'était les températures du pôle Nord ! Déjà les couloirs sont froids car aucun dispositif de chauffage ne s'y trouve. Mais dans certains bureaux, la température relevée par des collègues était inférieure à 13 degrés. Les chauffages d'appoint n'étaient pas assez nombreux et en plus ils ont fait sauter les plombs dans certains bureaux. Tout ça, parce que la direction, qui se prend pour une grande organisatrice, a pris le risque de faire ce changement en hiver !

Boules Quies

Depuis un certain temps des travaux bruyants se déroulent pendant les heures de travail. Cela en est arrivé au point que l’on nous propose de nous fournir des boules Quies. Pas pratique pour répondre au téléphone et pour échanger entre collègues, sans compter que ce n’est pas « top » pour la santé.

Aussi hypocrite que la COP28

Bercy Vert par-ci, Bercy vert par-là, la sobriété énergétique à toutes les sauces, on y a droit. Mais dans la réalisation, ce qu’on vit ce sont les montagnes russes de la température avec chauffages d’appoint, la climatisation réversible.

L’écologie DGFiP, c’est pas une réussite !

Hôpital Saint-Louis (Paris 10e) :  N’ayons pas froid aux yeux

Echo d'entreprise
09/12/2023

Malgré les températures glaciales, Elior ne veut pas équiper d’un blouson chaud tous les agents de nettoyage. Pendant les 5 minutes de trajet qu’on fait, depuis le local jusqu’à l’hôpital, et ce plusieurs fois par jour, il faut donc se contenter de la petite polaire sans capuche. Quand on réclame des blousons, les chefs nous répondent qu’ils sont « réservés aux agents qui travaillent en extérieur ».

Alors pourquoi les chefs en ont-ils un ?

Carrefour Belle-Épine (94) :  Tout et son contraire

Echo d'entreprise
09/12/2023

Mardi 5 décembre, le directeur de Carrefour nous a rassemblé à plus de 60 pour nous parler du futur robot de ligne et du désamiantage du magasin. Il a tenté de nous rassurer : « il n’y a pas de fibre d’amiante dans le magasin », mais tout en disant « lors d’une visite médicale, vous pourrez demander une radio des poumons ».

Sans commentaire.

Hôpital Bicêtre (94) :  Mission Impossible

Echo d'entreprise
23/11/2023

Dans tous les services de l’hôpital, il existe des chambres sans douche, avec un cabinet de toilette rikiki, comprenant un lavabo et des toilettes. Pour aider les malades à y faire
une petite toilette ou pour se mettre sur la cuvette des WC, ça relève du défi tellement c’est étroit.

Si, en plus, on nous demande de faire vite, là, ça devient plus qu’énervant..

Connaît pas ?

À Broca, à Lasjaunias ou à Barré Sinoussi, nous aurions souvent besoin de lève-malades en nombre suffisant. La direction sait-elle au moins ce qu’est un lève-personne ? C’est à se demander.

Picsou

Certaines d’entre nous sont allé voir sur internet le prix d’un lève-personne : moins de 2 000 euros pour une charge de moins de 150 kilos.

En fait, la direction est vraiment pingre.