Renault Flins (78) :  Le pont a raison

Echo d'entreprise
18/10/2023

Un pont est tombé en panne à la VO Factory pendant presqu’une semaine ; il était en position haute avec une voiture bloquée dessus. Impossible de le faire redescendre.

À force d’être trop sollicité, le pont a fait le pont.

Elle voit les choses en grand

Dans le secteur de la mécanique, à BodyWork, il y a plusieurs ponts dont deux ne se lèvent qu’à un peu plus d’un mètre de hauteur.

D’ici à ce que nous voyions une petite annonce de la direction recherchant : « mécanicien, taille moyenne, 1,20 mètre »…

SNCF Ateliers Châtillon (92) :  Louis la Brocante

Echo d'entreprise
18/10/2023

Alors que la flotte des TGV A devait partir rapidement à la casse, on s’est rendu compte, en « haut lieu », qu’il n’y aurait pas assez de rames disponibles pour faire des trains.
Il a été décidé de prolonger encore la durée de vie des quelques rames restantes, pour dix années supplémentaires. Oui mais voilà, celles-ci sont vraiment au bout du rouleau avec par exemple de la corrosion sur la structure…

Encore une affaire bien préparée.

EDF Enedis - GRDF Paris (75) :  Du chiffre à tout prix

Echo d'entreprise
06/10/2023

À la branche Commerce, la direction nous pousse à placer des services payants comme l’assurance énergie ou l’assurance dépannage, à des gens qui ont déjà bien du mal à payer leurs factures d’électricité et qui demandent des délais de paiement.

Pour nous, un conseiller clientèle n’est pas un marchand de tapis…

Travailler plus pour que la direction gagne plus

On apprend que le gouvernement veut faire dépendre la rémunération des dirigeants d’EDF de la quantité d’électricité produite par les centrales nucléaires, dont un bon nombre est encore en carafe.

Nous contraindre à augmenter les cadences de travail pour que nos patrons s’en mettent plein les poches, pas sûr que cela soit une bonne idée !

Hôpital Saint-Louis (Paris 10e) :  L’Hôpital brûle, et la direction regarde ailleurs

Echo d'entreprise
14/09/2023

Le sous-effectif et le matériel défectueux, c’est déjà pénible par des températures normales. Mais les climatisations en panne, les stores cassés, et le manque de ventilateurs : ces défaillances transforment l’hôpital en enfer quand la canicule arrive. Une fois de plus, la direction n’a rien anticipé.

Les microbes ont bon dos

En Chirurgie digestive, certains patients n’ont pas de ventilateur dans leur chambre. Quand on s’en inquiète, on nous explique qu’un ventilateur ne serait pas bon pour leur santé car il « brasse les microbes ». La réalité, c’est qu’il n’y a pas assez de ventilateurs. Prétendre qu’on en prive les patients pour leur bien, c’est le comble de l’hypocrisie et du cynisme.

Bernard-l'hermite 

Il manque toujours des tenues. Et nous nous habillons avec ce qui nous tombe sous la main : des tenues pas à notre taille, les pyjamas jetables des patients opérés, ou encore des tenues d’une autre couleur que la nôtre habituelle. Comme les bernard-l’hermite, nous changeons de coquille… et nous sommes sous l’eau !

Remplacements saisonniers, c'est pas l'pied ! 

Cet été, comme tous les étés, les assistantes sociales étaient tenues de remplacer leur binôme partie en vacances, en plus de leur service déjà lourd. Et quand l’assistante sociale de remplacement s’absente inopinément, plusieurs services se retrouvent à découvert. Cet été, ce fut le cas au Sénopole, en Chirurgie mammaire, à AJA et en Onco-Hématologie.

Les patients ont dû faire avec... ou plutôt sans !

PSA Poissy (78) :  Rien ne sert de courir

Echo d'entreprise
14/09/2023

La semaine dernière, la direction a mis la cadence à fond pour l’équipe B et fait chômer l’équipe A… puis l’inverse. Transpirer sur les chaînes ou perdre de l’argent au chômage, pour nous c’est deux fois non.

Tout ça pour ça

C’est à peine la reprise qu’il y a déjà du chômage en pagaille. C’était bien la peine de ne fermer que trois semaines.

Gouverner, c’est prévoir ?

Toutes les usines chôment parce qu’à la fonderie Stellantis de Sept-Fons une installation a été changée trop vite. Il manque des travailleurs partout et la maintenance est démantelée. Et il paraît que tous ces directeurs sortent des grandes écoles.

Carrefour Belle-Épine (94) :  Pas de glace en plein été

Echo d'entreprise
14/09/2023

En poissonnerie, la machine à glace est hors service depuis deux mois. Résultat le rayon n’est jamais fini à l’ouverture du magasin, ni les poissons au froid pendant la journée.

Comme si c’était compliqué de réparer une machine à glace.

Coup de chaud

Une grande partie du magasin Carrefour n’a pas été ventilée de l’été. A croire que la direction n’a pas été au courant des nombreuses alertes canicules qui ont été diffusées cet été, sur toutes les ondes.

Safran Villaroche (77) :  Encore une annonce qui tombe à l'eau

Echo d'entreprise
07/09/2023

Au nom de l’écologie, pour utiliser moins de bouteilles en plastique, la direction avait annoncé la distribution de gourdes… en plastique. De toute façon, dans certains services, nous les attendons encore.

Elle attend peut-être cet hiver pour les donner ?

Pourquoi pas un hamac ?

Dans tous les bureaux, apparait un mobilier miniature, pour donner l’illusion d’espace, et des « lieux de convivialité » avec divans et autres accessoires.

Ils veulent nous faire croire qu’être au boulot c’est cool, comme si on matait un film sur son canap. Mais bien sûr !

Auchan Bel-Est (Bagnolet - 93) :  Qui veut gagner des millions ?

Echo d'entreprise
07/09/2023

Les promotions vont, paraît-il, être plus nombreuses dans les rayons. Tu parles d'un cadeau ! Pour avoir un prix au paquet plus bas, il faut acheter jusqu'à cinq paquets, et donc dépenser plus en caisse.

La seule augmentation que les capitalistes connaissent, c'est celle de leurs marges bénéficiaires.

Hôpital Tenon (Paris 20e) :  On n’est pas Shiva

Echo d'entreprise
07/09/2023

Au mois d’août à la Maternité, il manquait des collègues aides-soignantes. En plus des bébés, l’auxiliaire de puériculture devait gérer aussi les mamans, les repas, les changes, les sorties, les désinfections… Il manquait aussi des auxiliaires. Celles qui étaient là devaient s’occuper de 21 bébés et en plus courir chercher du matériel sur plusieurs étages. On a beau être des superwoman, on n’a pas 6 bras.

A la Maternité, au mois d’août, 10 lits ont été fermés faute de personnel. Pour la direction, c’est plus facile de réduire l’accueil des patientes que d’embaucher.

Et dire qu’elle est cher payée pour faire ça.

EDF Chatou (78) :  Un pont... d'économies

Echo d'entreprise
22/08/2023

Le lundi du pont du 15 août, la direction a décidé de fermer le site, en nous demandant de faire du télétravail à la place. La raison avancée : cela aurait permis au site de faire 50 % d’économie en électricité et en charges diverses. Du coup, c’est nous qui payons les charges à la maison, qui ne pouvons pas profiter de la cantine, avec souvent des conditions de travail dégradées, etc.

Si la direction veut fermer le site, ok, mais pour nous faire des vacances, pas pour nous faire travailler.

Télé-arnaque

Au départ, le télétravail, c’était pour ceux qui le voulaient bien. Maintenant, avec cette histoire du pont du 15 août, cela devient obligatoire pour que la direction fasse des économies. C’est la même logique qui préside à réduire les m² de bureaux, à mettre en place le flex office comme c’est de plus en plus le cas dans nombre de services d’EDF.

Alors, méfiance !