Tisséo Toulouse

Des économies qui mènent à la catastrophe

Brève
04/12/2023

Lundi 27 novembre un ouvrier mécanicien de Tisséo est décédé lors d’une opération de remorquage de bus. Il s’est retrouvé coincé entre le bus et le camion de remorquage.

Ces opérations de mise en place du tractage avec une barre de remorquage sont toujours très dangereuses. Personne n’est volontaire pour les faire.

Le lendemain la direction a fait une réunion, et elle s’en est pris plein la tête, la colère s’est exprimée. Sur ces opérations de remorquage, où les mécanos sont envoyés sur place et doivent se débrouiller, sans signalisation, sans talkie pour se coordonner, sans GPS pour revenir au dépôt sur les routes adéquates, sans formation sur la sécurité ni sur le remorquage. Sur le manque de formation sur tout ce que les ouvriers sont amené à toucher, manipuler, dévisser. A commencer par tous les circuits haute tension des bus hybrides et électriques, des circuits au gaz des bus au gaz, des tuyaux sous haute pression avec plusieurs centaines de bars, d’huile, de gaz, etc…A force d’économiser sur tout, sur les effectifs, les moyens, le matériel, les formations, les ouvriers sont amenés à prendre de plus en plus de risques, sans toujours le savoir. On ne vient pas au travail pour risquer nos vies !

Les dernières brèves