Lafarge Holcim

Deux parangons de vertu…

Brève
21/06/2023

Déverser directement dans la Seine ses déchets et jouer la vertu outragée...

Des écologistes sont actuellement poursuivis pour s’être introduits dans le site de Lafarge Holcim à La Malle (13) afin de dénoncer le comportement de ces cimentiers.

D'ailleurs ces dirigeants reconnaissent, eux même, la gêne importante qu’ils génèrent vis à vis des populations, poussière, dioxyde de soufre, noria de camions, etc. Bien entendu Ils n’en profitent pas moins de dérogations mises pour pouvoir continuer à polluer.

Nos deux vertueux cimentiers sont les dignes héritiers d’une histoire peu glorieuse avec au tout début la participation à la construction du mur de l’Atlantique… Ensuite le financement de DAESH pour maintenir en toute tranquillité l’usine de Jalabiya situé au nord-est de la Syrie et à 90km de Raqqa .

Un peu partout dans le monde ces cimentiers ont été condamnés à de très lourdes amendes pour avoir pollué de nombreux cours d’eau, que cela soit aux USA, en Inde ou en Colombie, ou avoir détruit à la dynamite des lieux importants pour la population aborigène en Australie.

Sans parler de ce camion toupie Lafarge déversant tranquillement dans la Seine tous ses déchets qu’ « Europe 1 » avait filmé.

Alors quand ces messieurs font les gros yeux et jouent la vertu outragée, il vaudrait mieux qu’ils se fassent oublier !

Marseille

La mobilisation des familles des jeunes tués 

Brève
20/06/2023

Dimanche 18 juin, à l'appel d'associations de familles de jeunes tués par balles, une marche est partie de la porte d'Aix vers la préfecture. Scandant les prénoms des morts, 23 depuis le début de l'année, un par semaine, elles réclamaient la justice, car beaucoup de ces morts restent impunis.

À la douleur de la perte d'un fils ou d'un frère, s'ajoute la peur, parfois les menaces contre le reste de la famille. Et surtout la lenteur de la justice à cause du manque de moyens, les familles n'ayant aucune information autre que « mort par balles » des années après.

Le chômage de masse, des quartiers laissés à l'abandon, c'est le terreau sur lequel se développe le trafic de drogue qui ravage une partie de la jeunesse et entraîne ces souffrances pour leurs proches.

 

Marseille

Les travailleurs du nettoyage en grève à la gare Saint-Charles et au Métro

Brève
17/06/2023

 

Depuis lundi 12 juin la centaine de travailleurs de Laser propreté de la gare Saint-Charles et du Métro sont en grève, et ça se voit…

Employés par Laser, ils entretiennent les locaux pour la RTM et la SNCF, ils sont indispensables pour que la propreté règne, là où circulent des centaines de milliers de voyageurs.

Ces travailleurs, surtout au métro, dénoncent les heures supplémentaires qui ne sont pas toujours payées, les primes que certains attendent depuis le mois de décembre. Et le comble, pour ceux du métro c’est que Laser effectue des retenues sur des primes ou des majorations de salaires en prenant prétexte des pénalités que la RTM lui inflige pour manquement à des missions.

Quant à ceux qui travaillent à la gare Saint Charles, ils craignent de perdre leur emploi, lors du prochain appel d’offre, si ce n’est pas une société de nettoyage qui est retenue, comme cela s’est déjà passé à la gare d’Aix TGV.

Pour leur emploi comme pour leur salaire, ces travailleurs sont décidés à ne pas se laisser faire.

Marseille- Lycée Victor Hugo

Non aux sanctions au lycée Victor Hugo !

Brève
13/06/2023

Rassemblement devant le lycée Victor Hugo

Depuis plusieurs mois, les sanctions tombent sur des personnels de ce lycée, situé dans le 3ème arrondissement de Marseille. L'administration leur reproche d'avoir dénoncé des propos du proviseur, qu'ils jugeaient racistes et sexistes. Deux assistants d'éducation (AED), syndiqués à la CGT, et une professeure documentaliste, syndiquée à SUD, sont suspendus, l'un des deux AED vient même d'être licencié.

Au delà du prétexte, c'est surtout un exemple que veut faire le rectorat, en frappant durement un lycée mobilisé régulièrement, notamment ces dernières années pour obtenir la CDIsation des AED, ou encore le maintien dans l'éducation prioritaire.

Au lieu de faire la chasse aux syndicalistes qui se battent pour des moyens supplémentaires et contre le mépris de l'administration envers les élèves des quartiers populaires, il faudrait au contraire stopper la dégradation continue de l'éducation nationale, en investissant massivement pour répondre aux besoins élémentaires des élèves comme des personnels !

Marseille-charges locatives

Des rattrapages de charges injustes

Brève
13/06/2023

L'une des nombreuses cités de Marseille

Après d'autres cités de Marseille, les habitants de la cité Font-Vert, dans le 14ème arrondissement, ont reçu avec leur loyer de mai un rattrapage de charges pour les années 2020 et 2021 pouvant aller jusqu'à 2500€ ! Un montant exorbitant lorsqu'on vit avec un petit salaire, une pension de retraite, qu'on est au chômage ou en invalidité.

Le bailleur social met ce rattrapage brutal sur le compte de la crise Covid. Mais crise Covid ou pas, les habitants ont payé pendant ces deux ans loyers et charges. Il y a d'autant moins de raison de supporter une telle flambée que l'entretien de la cité n'a pas cessé de diminuer au fil du temps.

Les habitants, aidés par des associations au logement, se sont mobilisés début juin et ont exprimé leur ras-le-bol de payer toujours plus « pour continuer de vivre au milieu des rats et des travaux jamais finis ». Un logement salubre et à bon marché pour tous, c'est une nécessité vitale !