SAM : Renault licencieur, gouvernement complice

Brève
13/01/2022

Les travailleurs de la fonderie SAM de Decazeville, mise en liquidation, ont manifesté le 12 janvier devant le ministère de l’Économie, pour dénoncer la perte de leur emploi.

Face à leur délégation, le ministre Le Maire s’est contenté de se déclarer optimiste et a promis des emplois dans la région grâce à des projets « en cours ». Ce sont des promesses en l’air à des travailleurs qui ont perdu leur emploi, alors que leur usine travaillait pour Renault, dont l’État est le premier actionnaire.

Ces travailleurs occupent leur usine depuis 51 jours, et refusent toujours d’être mis dehors pour l’enrichissement des actionnaires.

Les dernières brèves